Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 12:59

  

Le Cuir un matériau noble que les professionnels disent "vivant", et dont vous pourrez apprécier les réactions.

Les cuirs les plus pratiques à travailler pour un amateur sont la vache et le veau, à la limite le maroquin (chèvre). Préférez les peaux foncées si vous manquez d’expérience, car les accidents de parure s’y voient moins.
Celle-ci est préparée pour être façonnée et pour se conserver. 

La peau est constituée de 3 couches :

- L'épiderme, qui est en contact avec l'extérieur et qui subit les agressions ;

- Le derme, qui est la couche de cellules vivantes, organisées en un tissu très serré. C'est le lieu de naissance des poils et où sont présentes les terminaisons nerveuses ;

- L'hypoderme, c'est une couche de cellules graisseuses, c'est un tissu lâche, et qui est directement en contact avec les muscles.

Trois couches  Composition peau

Le cuir "pleine fleur" et "fleur corrigée" ? 

La "fleur" correspond au dessus du cuir, le côté de la peau qui portait les poils. C'est la partie la plus dense de la peau. Voici les différences principales :

Le terme "pleine fleur" signifie que le cuir a conservé toute l'épaisseur de sa fleur d'origine, car elle ne contient aucun défaut ou très peu. Le finissage est directement appliqué sur le côté fleur.

Pleine fleur

Le terme "fleur corrigée" signifie que la fleur a subi un léger ponçage. Cette opération sert généralement à régulariser son aspect en supprimant les défauts superficiels.

Le tannage :

Le tannage est l'opération qui consiste à transformer la peau en cuir grâce à des tanins, substances de différentes natures (végétale, minérale comme les sels de chrome, organique) qui permettent de passer d’une peau putrescible, sensible à l’eau chaude et très hydratée à une matière imputrescible, résistante à l’eau chaude et peu hydratée.

L'avantage du tannage végétal est qu'il ne provoque pas d'allergie, mais il est plus cher.

Il existe différents cuirs variant en qualité:

Plus l'animal est jeune, plus la peau est de belle qualité, car elle a subi peu de dommages (griffures, parasites...). Le tanneur va proposer des cuirs finis aux aspects et propriété très divers, au moyen d'équipements mécanisés et de produits chimiques. 

Les principaux animaux fournisseurs de cuirs : bovins, ovins, caprins, porcins, équidés, reptiles, poissons et oiseaux.

Divers cuir

> Mouton : C'est le cuir le moins cher et de moindre qualité. De faible épaisseur, il convient pour faire ses premières armes.

> Chèvre : Cuir de bonne qualité possédant un grain léger.

> Porc : Trés beau cuir possédant une teinte claire.

> Daim : Beau cuir utilisé pour les vêtements, gants et chaussures.

> Vache, vachette : Cuir épais possédant une fleur unie et brillante, il est trés utilisé en maroquinerie.

> Veau : Cuir d'excellente qualité, trés beau, moins fort que la vache mais nettement plus couteux.

> Autre cuirs : crocodile, serpent, lézard, crapaud et galuchat (poisson).

 

Pour vos articles de maroquinerie, je vous conseille du cuir de 1.5mm d'épaisseur et si besoin de 0.5mm pour les doublures et, pour des ceintures du cuir epais de 2.5 à 3.5mm.

Partager cet article

Repost 0
Published by Outilsloisirs
commenter cet article

commentaires

Www.outilsloisirs.fr

  • : Le blog de couture cuir outillage
  • Le blog de couture cuir outillage
  • : Ce blog vous propose des tutoriaux sur le travail du cuir, la teinture, l'outillage pour le couture du cuir. Vous pouvez aussi nous retrouver sur www.outilsloisirs.fr
  • Contact

Travailler le Cuir

Le Cuir un matériau noble que les professionnels disent "vivant", et dont vous pourrez apprécier les réactions.

Les cuirs les plus pratiques à travailler pour un amateur sont la vache et le veau, à la limite le maroquin (chèvre). Préférez les peaux foncées si vous manquez d’expérience, car les accidents de parure s’y voient moins.

 

Comment coudre le cuir ?

Un débutant soigneux peut réaliser, au moyen d’un outillage simple, des objets usuels en cuir d’une facture agréable. En peu de temps vous pouvez acquérir les bases du métier de Maroquinier, Sellier ou Bourrelier.

 

Découper, préparer, assembler et décorer vos créations en cuir

Amateurs, à travers les vidéos proposées, les patrons de repoussage et les explicatifs proposés par www.outilsloisirs.fr vous pourrez venir à bout aisément de petits projets de maroquinerie, ensuite vous pourrez chercher à relever le niveau de vos œuvres en cuir avec l’acquisition des livres sur la technique du travail du Cuir et l’utilisation des outils (abat carre-doloire-couteau à parer-etc..).

      ·         Travaillez la peau sur un tapis de découpe grand format afin d’éviter de l’érafler.

·         Repérez les deux faces du cuir : la "fleur", face lisse, (où apparaît le grain de la peau), et la "chair", face rugueuse qui peluche quand on la frotte.

Le découpage s’effectue au couteau demi-lune, d’un gros ciseau ou au moyen d’un gros cutter.

·         Maintenez la peau sur le tapis de coupe

·         Tracez sur la fleur du cuir sec les contours du patron de découpe, réalisé dans un gabarit en carton,

·         Découpez d’un mouvement régulier, en maintenant le cuir avec la paume de l’autre main.

·         Tenez le cutter de manière que son tranchant soit presque vertical et tirez le vers vous sans à-coups et en maintenant une pression à peu près constante.

Le parage des pièces à assembler comporte un travail sur le côté chair, au niveau des pliures et sur les bords à coudre ensemble.

·         Tracez les lignes de pliage au crayon gras.

·         Eliminez l’épaisseur de la chair au moyen d’un couteau à tranchet, progressant à petits coups sur le tracé.

·         Marquez le pli à l’aide d’un modeleur boule (ou pointe courbe), d’une gouge ou d’un abat carre.

·         Abattez les angles du cuir, en amincissant la partie chair avec un couteau à parer, sur les bords devant être cousus.

 

L’assemblage des éléments d’un objet en volume (sacoche, cache pot, etc.) s’effectue obligatoirement par coutures, tandis que les parties plates (sangles, anses, bretelles) peuvent être collées et ou riveté.

·         Cousez d’abord les attaches et les languettes sur les parties où elles se fixent.

·         Réalisez les coutures d’assemblage en maintenant si nécessaire les parties jointives au moyen de quelques points de colle spéciale cuir afin de garder la souplesse de la peau.

·         Marquez la ligne de couture ou laçage à l’aide d’une roulette qui pré-perce des trous équidistants, puis agrandissez-les avec une alène ou griffe au besoin.

·         Les coutures au point sellier sont à la fois décoratives et très solides : coupez le fil poissé. Il mesure 2,5 fois la longueur de la couture à exécuter ; enfilez chacune de ses extrémités dans une aiguille grand chas ; passez une aiguille dans le premier trou et répartissez le fil en parties égales de chaque côté ; piquez cette aiguille dans le second trou, puis passez y la seconde ; tirez le fil pour le tendre et recommencez l’opération au trou suivant.

·         Terminez chaque couture par un point arrière, où le fil est repiqué dans le trou précédent.

 

La décoration d’un objet en cuir s’effectue en marquant la peau par repoussage, ou au moyen de poinçons dont la forme imprime sa trace dans la fleur.

·         Mouillez légèrement la peau en passant sur la fleur une éponge juste humectée.

·         Repoussez les motifs, préalablement tracés, au moyen de matoirs et modeleurs.

   

La Teinture ou peinture du cuir nécessite des produits adaptés à cette matière que vous pourrez appliquer soit au pinceau, soit avec des applicateurs boule, soit à l’éponge pour les grandes surfaces et éventuellement avec un aérosol ou aérographe.

Liens SEO

Conception Web Montréal

 

Assurance Credit

 

Massothérapie Montréal

 

Autempsdelalaine.com : Vente de Bonnets laine tricotés main et Made in France

 

sac cuir